Apple Pay vs Bitcoin

Depuis 48h on sait que l’iPhone 6 permettra de payer en NFC… oui et alors… Le ratio intérêt en rapport au coût est-il toujours bon ?  Il est possible depuis longtemps sur certains téléphones exécutants Android et même depuis quelques temps avec votre carte bancaire de payer sans contact.  Apple ajoute la biométrie dans la boucle de sécurisation de la transaction. Seulement maintenant, Apple devient un acteur de plus dans le paiement électronique (comme Google) qui bien évidement prend sa marge au passage. Ces marges qui finissent dans des paradis fiscaux et qui ne contribuent que de façons marginales au développement des systèmes dans lesquels vivent leurs consommateurs.

Je pense que la méthode de validation des transactions la moins chère et la plus juste reste encore l’utilisation du système de validation décentralisé du réseau Bitcoin. On devrait voir apparaître des applications Bitcoin qui exploiteront le NFC et la biométrie, surtout depuis qu’Apple accepte les applications Bitcoin.

Même PayPal, gros acteur du paiement électronique, anticipe la démocratisation du règlement en bitcoin.

Pour ceux qui ne jurent que par les monnaies traditionnelles, il existe des services de conversions automatisées des règlements en bitcoin vers de l’euro ou du dollar.

Pour les commerçants, le paiement électronique en Euro via une conversion automatique de bitcoins est ce qui reste de moins cher et de moins risqué car ce sont bien des euros qu’ils reçoivent sur leur compte bancaire pour un coût très bas.

L’écosystème Bitcoin sort à peine de son œuf. Quelques acteurs bancaires et institutionnels ont déjà commencé à prendre conscience de la vague qui se forme au large.

Les acteurs du paiement électronique qui sauront surfer cette vague technologique seront les grands gagnants de la révolution du paiement électronique.

Les banques ainsi que les institutions européennes ont les moyens financiers et politiques, auront-elles le courage d’être pionnières ou attendront-elle d’être acculées par une multitude d’imposants acteurs comme Apple, Google ou Microsoft qui rachèteront ou saborderont à coup sûr les plus gros pionniers du secteur comme Coinbase, BitPay, Blockchain, etc ?

Une fois que les grands groupes se seront accaparé l’innovation et auront imposé leur modèle aux petits commerçants et consommateurs, se sera au tour des banques et des institutions de se faire formater.

« Think different » ou « Don’t be evil » certes, mais peut-on leur faire confiance les yeux fermés, j’en doute car leurs intérêts ne sont pas forcément en accord avec ceux des consommateurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*