Re: Le bitcoin, frappé au coin du mauvais sens

Après avoir lu l’article sur le blog d’Anne Lavigne je l’invite à lire le notre réponse ci-dessous.

Tout le monde utilise tous les jours sans forcément le savoir des protocoles informatiques non sécurisés ou certifiés sécurisés par un tiers de confiance.

Ceux qui connaissent Bitcoin savent que ce n’est qu’une première étape pour ouvrir les yeux et les esprits sur un nouveau modèle d’échange électronique sans tiers de confiance et décentralisé. L’échange de valeur monétaire par le biais de Bitcoin n’est qu’une des applications possibles sur ce modèle.

La plupart des articles, comme celui d’Anne Lavigne, occulte bien souvent, par manque de connaissance approfondie du sujet, la notion de génie algorithmique.

Ce génie, libéré, qui se paye en général très cher dans le privé, permet en ce moment même de créer l’avenir des réseaux d’échange d’informations décentralisés.

Vous vous demandez ce qu’est vraiment Bitcoin, sa portée, son potentiel disruptif.

Dîtes-vous que l’esprit technologique du Bitcoin est comparable à celui de Tesla avec le courant alternatif face à Edison et son courant continu. Cela n’a pas empêché Thomas Edison de fonder General Electric, mais aujourd’hui, les avantages du transport de courant en mode alternatif sont incontestables et son usage incontournable.

Ces nouveaux protocoles informatiques impulsés par l’esprit Bitcoin deviendront les socles d’une multitude de nouveaux services innovants (calcul et stockage distribués, contrats à actions programmées et bien d’autres…), à bas coût et nécessiteront l’utilisation récurrente et incontournable des monnaies virtuelles. Évidemment les utilisateurs frileux, incrédules ou ignorant ces nouvelles technologies feront le bonheur de quelques entrepreneurs, créateurs de ponts entre ce nouveau visage du monde et l’ancien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*